Pages Menu
Rss

Le tour du monde en 365 jours !

Categories Menu

Publié par le 28 Mar, 2018 dans Voyage Boutique | 0 commentaire

Loisirs nautiques : conseils et astuces pour des vacances réussies

Loisirs nautiques : conseils et astuces pour des vacances réussies

L’arrivée du printemps signifie que la période estivale n’est plus très loin. Pour ceux qui ont prévu de passer leurs vacances en bord de mer ou dans l’une de ces fameuses stations balnéaires, les loisirs nautiques feront sûrement partie des meilleures activités. Quelques bonnes pratiques et astuces sont à prendre en considération pour des aventures et expériences encore plus passionnantes.

Sélectionner les bons matériels : comment bien choisir son stand-up paddle gonflable ?

Le SUP est l’un des équipements les plus utilisés dans la pratique des activités nautiques. Les paddles gonflables sont actuellement les plus recherchés. En accédant aux sites des fabricants ou des enseignes spécialisées dans la vente de ce type de matériel (https://www.paddlegonflable.pro), on peut constater qu’il existe différents modèles. Le fait est que le choix de la planche dépend de nombreux critères. Les dimensions sont, par exemple, absolument à prendre en considération. Les planches courtes sont destinées aux utilisateurs expérimentés tandis que les plus longues sont préférables quand on débute dans le domaine.
En ce qui concerne la largeur, plus le SUP sera large, meilleure sera la stabilité une fois sur l’eau. Les modèles actuels ont généralement une largeur de 76 cm. Toutefois, il est possible d’en trouver des pièces à 81 cm de large pour les débutants. L’épaisseur, elle, est importante puisqu’elle permet aussi d’améliorer la stabilité, mais surtout de s’assurer de la solidité de la planche. Les paddles gonflables de 10 cm d’épaisseur conviendront mieux pour un poids inférieur à 85 kg. Ceux de 15 cm sont fortement conseillés si le poids de l’utilisateur dépasse ce seuil.

L’autre critère concerne la « peau » du paddle ou plus exactement sa structure. Un modèle simple peau signifie que le SUP est constitué d’une couche de PVC et d’un renfort alors qu’il faudra une autre couche de PVC supplémentaire avec un double peau. La première catégorie se distingue par son armature légère et ses prix nettement plus abordables. La seconde est plus robuste. Une qualité qui justifie amplement le coût.

Trouver le bon spot

Si la question du choix du matériel est réglée, il suffit maintenant de sélectionner le bon spot. Bien sûr, tout dépendra de la destination choisie. Cependant, il est possible de dénicher l’endroit idéal grâce à quelques astuces. Le niveau du pratiquant sera un critère essentiel. Dans le cas des débutants les stations « beach break » sont les plus recommandées. L’eau y est peu profonde et le fond est composé de sables et de mousses. Il sera plus facile de se déplacer. En cas de chute, il sera plus facile de rejoindre le rivage ou de remonter sur le SUP. Ce type de spot est à marée mi-haute ou mi-basse.

Pour les plus expérimentés, les « reef break » sont les zones les plus intéressantes. Les amateurs de sensations fortes apprécieront les vagues régulières et puissantes qui caractérisent ces spots. L’eau est très profonde et les fonds sont formés par des rochers coupants. L’important est de savoir tomber en cas de chute (faire l’étoile de mer comme l’aiment à le dire les passionnés) et de surveiller la profondeur au pic.

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *