Pages Menu
Rss

Le tour du monde en 365 jours !

Categories Menu

Publié par le 28 Août, 2017 dans Voyage France | 0 commentaire

Stage de survie : ou comment faire son mini Koh-Lanta en France

Stage de survie : ou comment faire son mini Koh-Lanta en France

Les stages de survie ont avant tout comme objectif d’éviter de vous retrouver justement un jour… en situation de survie. De deux journées pour une initiation en douceur jusqu’à cinq jours et un stage plus exigeant, il y en a pour tous les goûts en France. Oubliez votre confort et plongez au cœur des forêts françaises !

Survivre seul sur une île déserte

Pas besoin d’avoir l’objectif de vivre seul sur une île déserte pour se lancer dans un stage de survie. Pour la plupart des amateurs de pleine nature, cette activité a un sens et les techniques apprises lors de ces quelques jours pourront vous servir même si vous ne vous retrouvez pas en situation de survie. En France, de nombreux stages de ce type sont proposés dans plusieurs régions différentes. Adrenactive en référence une dizaine pour lesquels il est parfois inutile de se déplacer bien loin pour trouver son bonheur. En région parisienne, c’est dans les forêts des Yvelines à Herbeville que vous avez rendez-vous pour un stage de deux jours. A l’image du massif du Mont-Blanc sur lequel les activités sportives l’été sont nombreuses, le milieu montagnard est évidemment prisé pour ces stages de survie comme le Haut-Jura dans lequel des stages sont proposés tant en hiver qu’en été. Même principe pour la Haute-Savoie. Vous dormirez dans un igloo pendant la nuit passée en pleine nature alors qu’un stage de cinq jours est proposé l’été sur le Plateau des Glières. Enfin, la Bourgogne, le Périgord, la Provence ou la Normandie sont autant de régions dans lesquels des stages de survie sont également proposés.

Connaitre la nature et ses environs

Sur le déroulement du stage, il s’agit d’acquérir dans un laps de temps restreint des techniques de base de survie. Vous étudierez le « Bushcraft », consistant à connaître la nature et à utiliser les ressources qu’elle met à votre disposition. Première préoccupation, trouver de l’eau, savoir évaluer sa potabilité et savoir la traiter. Le feu est évidemment un élément essentiel de la survie et un moment très attendu par les stagiaires. Votre moniteur vous expliquera comment l’allumer avec un firesteel, par friction avec un archet ou par percussion. Après une randonnée plus ou moins longue selon la difficulté du stage, vous établirez votre camp de base. Un abri pour lequel vous apprendrez les nœuds nécessaires au montage d’une bâche ou d’un poncho. Certains stages ne proposent aucune aide extérieur et il vous faudra donc construire un abri uniquement avec les ressources naturelles, à l’image d’un igloo ou d’un abri sibérien en hiver. Pour la nourriture, votre moniteur vous enseignera les techniques de pêche (en évitant d’avoir à tenir la canne au bord de la rivière) et de chasse en posant des pièges relevés le soir même ou le lendemain matin. Un gibier qu’il faut ensuite savoir préparer pour le cuire sur le feu de camp.

Vous aborderez également avec votre moniteur les dangers liés au climat (comme prévenir l’hyperthermie ou l’hypothermie par exemple), l’orientation avec et sans boussole, les premiers secours, l’usage médicinal des plantes, le travail du bois (afin de créer des objets utilitaires plus ou moins élaborés), l’identification des plantes comestibles ou encore la politique « zéro trace » (effacer les traces du feu, utilisation raisonnée des ressources naturelles…).

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *