Pages Menu
Rss

Le tour du monde en 365 jours !

Categories Menu

Publié par le 4 Nov, 2015 dans Voyage Inde | 0 commentaire

La cuisine indienne

La cuisine indienne

La découverte de l’Inde passe nécessairement par l’exploration de sa cuisine. La gastronomie incomparable de l’Inde est un véritable festival culinaire, une symphonie de couleurs, d’arômes et de textures.

Les spécificités de la cuisine indienne

cuisine inde 1

Elle est difficile à définir car constituée d’une multitude de plats très différents. Cette incroyable diversité rend le voyage en Inde très intéressant. On découvre de nombreuses spécificités régionales, créant ainsi un éventail extraordinaire de plats traditionnels.

Toutefois, il existe deux grandes sortes de cuisine en Inde : la cuisine végétarienne et non végétarienne. La cuisine végétarienne – dite pure veg – se fait sans viande, poisson et œuf. La cuisine non végétarienne se compose plutôt de poulet et mouton. On ne trouve pratiquement pas de porc en raison de la religion musulmane, ni de bœuf car la vache est sacrée. Le régime végétarien n’est, quant à lui, pas seulement une question religieuse, mais surtout une question économique. La viande reste une denrée chère. De plus, on préfère cultiver des céréales et des légumes qu’élever des animaux. La production obtenue est bien supérieure et permet de nourrir un plus grand nombre.

Les plats typiques de la cuisine indienne

Les épices ont une place importante dans la cuisine indienne. De fait, on trouve beaucoup de plats en sauce appelés les « curries » qui se préparent avec toutes sortes d’aliments (poulet, mouton, poisson, mais aussi légumes, etc.) combinés à un mélange d’épices. On a pris l’habitude dans le monde occidental de nommer « curry » les plats indiens en sauce, mais en réalité, le terme est très peu employé ! On utilise plutôt le terme massala (mélange). Le curry vient en fait du mot tamoul « kari » qui signifie « plat mijoté ».

Le Dhal est l’autre plat de base de l’alimentation indienne. C’est une soupe de lentilles épaisse mariée à la coriandre fraîche, cumin, curcuma et chili.

A cela s’ajoutent le paneer, un fromage très utilisé dans les plats végétariens et les fameux tandooris. Le poulet tandoori désigne un poulet cuit dans un four de pierres en feu. Il revient ensuite à chacun de choisir sa marinade. Tikka, l’haryali ou le malai tikka ? Il y en a pour tous les goûts !

Il y a aussi les biryani et pulao, plats à base de riz pilaf parfumés au safran, et cuisinés avec ou sans viande. Le Byriani est un plat de fête que l’on sert pour les mariages (en général au Tamil Nadu) indiens, mais sa préparation diffère d’un état à l’autre, du nord au sud.

cuisine inde 2

Les pains indiens sont aussi extrêmement présents dans le quotidien. Bien plus qu’un simple aliment qui remplace le riz dans les états non producteurs, ils sont un ustensile indispensable dans un pays où on mange avec les doigts ! Ils sont très variés : Naan, Rôti, Chappati, Parotha, Puri et Dosai.

D’un état à l’autre, les préparations culinaires diffèrent, c’est toute la richesse de cette cuisine. Ainsi dans la région du Cachemire, région du safran, la cuisine en est parsemée lui donnant alors un goût plutôt délicat. Au Rajasthan, les plats ont tendance à être très épicés. Et le Maharashtra est connu pour sa cuisine végétarienne très riche et ses plats à dominante sucrée.

À la rencontre des saveurs de l’Inde du sud

La cuisine de l’Inde du Sud diffère notablement de celle du Nord. Elle reste mal connue, en raison des restaurants indiens occidentaux qui proposent uniquement des plats de l’Inde du Nord revisités. Les recettes de l’Inde du Sud sont pour la plupart végétariennes et plus épicés. Les repas ont l’air très simple – riz accompagné de Sambar (sauce épaisse à base de lentilles et de légumes), parfois servis sur une feuille de bananier.

Mais sous cette apparente sobriété se dissimule une palette de sensations gustatives et olfactives. C’est l’état du Tamil Nadu qui réunit toutes les facettes de la cuisine de l’Inde du Sud, car en plus des plats en sauces, les tamouls apprécient les plats à base de noix de coco et de farine de riz tel que les idlis et l’emblématique dosai. Contrairement au nord de l’Inde où les ingrédients sont cuits séparément, dans le Sud, le riz et les épices cuisent ensemble pour conférer au riz encore plus de saveurs ! Enfin, pour terminer les repas, une soupe à base de tamarin, appelée le « rasam », est servie.

Pour découvrir ses secrets, des cours de cuisine sont proposés en Inde où vous apprendrez à distinguer les épices et les légumes, à les préparer, et ainsi réaliser de délicieux plats de l’Inde du Sud. Recettes que vous pourrez ensuite reproduire chez vous afin d’impressionner vos convives !

cuisine inde 3

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *