Pages Menu
Rss

Le tour du monde en 365 jours !

Categories Menu

Publié par le 20 Août, 2016 dans Voyage Etats-Unis | 0 commentaire

10 parcs nationaux à visiter aux USA

10 parcs nationaux à visiter aux USA

Depuis toujours, les grands espaces américains fascinent les écrivains, artistes et explorateursdes quatre coins du globe. Même si les ressources naturelles et paysages à couper le souffle des parcs nationaux sont incontestables, il convient de ne pas oublier leur riche histoire. D’abord peuplés par les indiens d’Amérique puis découverts par les pionniers, les parcs nationaux américains ont servi de décor à d’importants évènements historiques et internationaux. La première idée de parc national a d’ailleurs vu le jour aux États-Unis en 1932 et 40 ans plus tard, le premier parc national de la planète était inauguré. Découvrez lequel sans plus attendre dans notre article !

Yellowstone, Wyoming

yellowstone

Vous l’avez peut-être deviné, Yellowstone fut le premier parc national du monde, et pour cause. Cet endroit unique renferme près de 3000 sources chaudes et pas moins de 150 geysers, ce qui représente la plus grande surface géothermique de la planète. Le spectacle des fumerolles reflétant les couleurs des « piscines » chaudes est saisissant : bleu marine, turquoise, orange, vert, une véritable palette de peintre. Le parc abrite également une faune et une flore spectaculaires comprenant wapitis, ours et bisons qui évoluent entre les fumerolles dans un époustouflant paysage de cascades, de canyons et de montagnes multicolores.

Yosemite, Californie

Yosemite est l’un des parcs nationaux les plus populaires des États-Unis et offre un incroyable tableau composé d’immenses cascades, de sommets escarpés, d’imposants blocs de granit et de forêts de séquoias. Ces phénomènes géologiques uniques causés par la glaciation et les années de réchauffement qui suivirent captivent tous ceux qui les découvrent.

Sequoia, Californie

Le parc national de Sequoia offre de nombreux sentiers pour découvrir les plus grands arbres de la planète, et même le plus grand arbre du monde ! Le Mont Whitney, la plus haute montagne des États-Unis sans tenir compte de l’Alaska, veille sur ce superbe parc où faire le plein d’oxygène.

DeathValley, Californie et Nevada

death valley

DeathValley, ou la Vallée de la Mort, est le plus grand parc des États-Unis et mérite bien son nom. Cette région désertique de dunes multicolores et de terre craquelée autrefois recouverte d’un lac offre une atmosphère unique et saisissante et on a vraiment l’impression d’être sur une autre planète. Les températures atteignent régulièrement les 50ºC et mieux vaut découvrir le parc en voiture (avec l’air conditionné bien sûr !)

Glacier, Montana

Glacier Park se situe à cheval sur les États-Unis et le Canada, et c’est le seul parc cogéré par deux pays ! Malgré son nom, la plupart des glaciers du parc disparaissent à toute vitesse et auront totalement disparu d’ici quelques années. À bon entendeur ! Le parc a cependant de nombreuses autres merveilles à offrir, y compris de pittoresques sommets escarpés, de nombreuses cascades, pas moins de 762 lacs et une riche faune et flore alpine.

Grand Canyon, Arizona

grand canyon

Le Grand Canyon est un véritable symbole de l’ouest américain et sa popularité est amplement justifiée. Le canyon multicolore qui s’étend devant les yeux des spectateurs ébahis est à couper le souffle, et le cri des immenses condors qui le survolent crée une ambiance unique. Cette merveille naturelle du monde revêt ses plus beaux atours par temps d’orage ou au coucher du soleil.

Acadia, Maine

Peu fréquenté par les visiteurs internationaux, le parc national Acadia est pourtant facilement accessible depuis Boston, New York ou Montréal. Les criques, rochers et îles de ce beau parc du Maine procurent un avant-goût de grand nord et rappellent les côtes canadiennes. À l’automne, le feuillage multicolore offre un spectacle éblouissant.

Everglades, Floride

everglades

Les paysages du parc des Everglades ne sont pas aussi impressionnants que ceux des autres parcs nationaux de cet article, mais ses différents écosystèmes sont uniques au monde. Des lamantins, alligators, pumas, panthères et plus de 350 espèces d’oiseaux évoluent entre les prairies, la jungle et la mangrove.

Hawai’ivolcanoes, Hawaii

Bien loin du continent, le parc national Hawai’ivolcanoes abrite deux volcans très actifs avec tunnel de lave, cratères et émissions de soufre pour le plus grand bonheur des visiteurs. La déesse du feu Pele vivrait dans le cratère, si l’on en croit la légende hawaïenne. Ne vous approchez pas trop quand même !

Denali, Alaska

denali

Vous êtes plus glace que feu ? Aucun problème, on trouve de tout aux États-Unis ! Souvent laissé pour compte, l’Alaska fait pourtant partie des États-Unis et garde jalousement ses incroyables merveilles naturelles. Le parc nationalDenali est sans doute le parc le plus populaire de l’État et tient son nom du plus haut sommet des États-Unis, le Mont Denali (autrefois appelée Mt McKinley), qui culmine à 6190 mètres au-dessus d’un immense territoire subarctique. Les habitants du parc sont sauvages à souhait et comprennent grizzlis, loups, caribous et orignaux, pour n’en citer que quelques-uns.

Des séquoias géants de Californie aux criques du Maine en passant par les volcans d’Hawaii et les étendues sauvages d’Alaska, les parcs nationaux américains sont incroyablement divers et tous uniques en leur genre, et n’ont pas fini de vous éblouir !

Article écrit par Elinor de Boa Lingua

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *