Pages Menu
Rss

Le tour du monde en 365 jours !

Categories Menu

Publié par le 8 Août, 2018 dans Voyage Maroc | 0 commentaire

5 sites et monuments historiques à visiter à Tanger

5 sites et monuments historiques à visiter à Tanger

Tanger représente le point stratégique entre l’Afrique et l’Europe et l’entrée de la méditerrané,elle recueille de nombreux sites historiques datant de centaines d’année, des sites qui marquent les empreintes des passages de plusieurs empires et civilisations dans l’histoire la ville. La visite de la ville de Tanger, que ça soit en voiture ou à pied, peut tout simplement se transformer en un voyage dans le temps.

Punto Malabata

Ou Cap Malabata situé à 6 kilomètres au nord de la ville sur la baie de la côte du détroit de Gibraltar. Sur ce cap, se trouve un petit château avec un phare évoquant un style du Moyen Age. Sa position permet au promontoire d’avoir une vue subtile sur la ville, le détroit et la côte espagnole.

Cap Spartel

À 110 mètres d’altitude, se penche un phare dénommé Cap Spartel construit sous l’ordre de Mohammed VI Ben Abderrahmane sur un autre promontoire de la ville.Il vous faut 20 minutes en voiture pour accéder au Cap Spartel, il est à environ 14 kilomètresde Tanger sur la côte atlantique du détroit de Gibraltar. Le Cap avoisine également, des grottes creusées au fur et à mesure par les vagues de l’océan Atlantique, elles sont notamment l’une des sites d’attraction de la ville appelées « grottes d’Hercule ».

La tombe d’Ibn Battûta

Abu Abdallah Muhammad Ibn al-Lawati at-Tanji ou souvent connu sous le nom d’Ibn Battûta. Un célèbre voyageur explorateur berbère qui a parcouru de son jeune âge plus que 100 000 kilomètres, visitant des pays de l’Afrique, l’Asie et de l’Ile Arabe. Il a aussi écrit plusieurs ouvrages dont le plus célèbre est « Un cadeau pour ceux qui contemplent les splendeurs des cités et les merveilles des voyages ». Après sa mort, on lui a dédié une tombe commémorative portant son nom à Tanger.

Musée de la Kasbah

Sur la partie Est de la Kasbah se dresse un palais appelé « Dar-Al-Makhzen », une œuvre du fils du Caïd El HamaniErrifi, Ahmed Ben Ali. Ce palais symbolise l’autorité de l’état, d’ailleurs, son nom Dar-Al-Makhzen signifie département de police ou commissariat. Ce monument a vécu sous le règne de nombreux sultans durant lesquels il a connu un grand nombre de modifications, avant qu’il soit finalement transformé en musée en 1922. Un musée composé de trois sections, chacune de ces sections exhibe une partie de la culture du bassin de la méditerrané ainsi que la culture musulmane, présentant ainsi les aspects de vie, décorations, commerce et rituels depuis le début de l’Histoire et l’époque préhistorique jusqu’à la venue de la dynastie Alaouite.

musée kasbah

L’Archidiocèse de Tanger

La présence de la chrétienté à Tanger est manifestée par le biais d’un diocèse d’une superficie de 28000 km², qui accueille actuellement 2510 fidèles catholiques dans la région de Tanger. « L’archidiocèse de Tanger » ce nom lui a été attribué le 14 novembre 1956 par le Pie XII, elle connait la succession de plusieurs évêques, vicaires et archevêques depuis « Nunius Alvarez » en 1468. L’archidiocèse un monument de l’époque romaine actif jusqu’à aujourd’hui.

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *