Pages Menu
Rss

Le tour du monde en 365 jours !

Categories Menu

Publié par le 17 Juil, 2015 dans Voyage Espagne | 0 commentaire

L’Andalousie et ses villages blancs

L’Andalousie et ses villages blancs

La province de Cadix est connue pour ses « villages blancs », reliés par une route, considérée comme l’une des plus belles d’Espagne, car elle sillonne des paysages montagneux fabuleux, des sites sauvages, voire désolés, et des vallées verdoyantes. Dans la Sierra de Grazalema, ces villages pittoresques sont d’origine mauresque. Ils sont constitués de ruelles étroites et sinueuses, souvent dominées par un château ou une église.

Pour information, l’usage de la chaux remonte au Moyen-Âge. Elle permettait de consolider les maisons et de les isoler de la chaleur. Elle avait aussi un rôle de désinfectant lors des épidémies.

Arcos de la Frontera
Ce village, juché sur un éperon rocheux, fut la capitale d’un Taifa (petit royaume berbère). Reconquis en 1264, il servit d’avant-poste à la frontière du royaume.

El Bosque
Il s’agit de l’ancien pavillon de chasse des Ponces de Leon (post-Reconqûete). Depuis, il est devenu un petit village tranquille aux portes de la Sierre de Grazalema. À noter qu’il abrite un jardin botanique dans sa partie haute.

Ubrique
Situé sur la colline de la Cruz del Tajo, il devint à la fin du Xvème siècle, le principal centre commercial et industriel de la région, notamment pour la maroquinerie. Aujourd’hui, sa partie haute, la plus intéressante, est dominée par l’église Nuestra Senora de la O.

Villaluenga del Rosario
Ce paisible village est le plus élevé de la province et il est aussi peu visité. Ses ruelles en pentes sont bordées de maisons chaulées. Dans le haut du village se dresse une tour de brique délabrée, quant à ses arènes, elles ont la particularité d’être creusées dans le roc.

Grazalema
Le village de Grazalema est dominé par le pic del penon Grande. La configuration de ses rues et le clocher de l’église de San Juan datent de la période mauresque. Quant à la tour de l’église de le Encarnacion, elle est d’origine mudéjare.

Ronda
Sis au cœur de la Serrania de Ronda, le village est installé sur un plateau rocheux dominant la gorge du Tajo. Son patrimoine architectural unique mêle constructions musulmanes et églises. Le village de Ronda est réputé pour son fameux pont et ses arènes. Partagé en 2 par le Tajo, Ronda abrite d’un côté la Ciudad, ancienne médina musulmane, et de l’autre El Mercadillo, reliés par le Puente Nuevo. Au cœur de la vieille ville arabe, les ruelles pittoresques desservent des musées, des églises, des couvents et des demeures seigneuriales.

Setenil de las Bodegas
C’est le seul village de la région à abriter des habitations troglodytes. Sa partie haute comprend un donjon et l’église gothique de la Encarnacion.

Olvera
Installé sur un très beau site, Olvera est dominé par le donjon du château et l’église de la Encarnacion.

Zahara de la Sierra
Installé sur une colline, ce village fut l’un des maillons du système défensif nasride. À ses pieds s’étend une vallée verdoyante avec le lac du barrage de Zahara. C’est un village blanc tout à fait typique.

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *