Pages Menu
Rss

Le tour du monde en 365 jours !

Categories Menu

Publié par le 27 Mar, 2015 dans Voyage Voyager | 0 commentaire

Voyage aux sources du romantisme

Voyage aux sources du romantisme

« Si mes ouvrages me survivent, si je dois laisser un nom, peut-être un jour, guidé par ces Mémoires, quelque voyageur viendra visiter les lieux que j’ai peints » François-René de Chateaubriand, Mémoires d’Outre Tombe

Combourg : berceau du romantisme

Si François-René a vu le jour à Saint-Malo, c’est à Combourg, où il arriva à l’âge de 8 ans, que l’écrivain est né.

« C’est dans les bois de Combourg que je suis devenu ce que je suis… »

Cette confession de François-René de Chateaubriand témoigne de l’influence du lieu sur l’initiateur du Romantisme en France. Caractérisée par son château du XIIIe siècle dans lequel il a passé une partie de sa jeunesse, Combourg est aujourd’hui une Petite Cité de Caractère et une Station verte.

Combourg, Petite Cité de Caractère

Dominant le bourg castral et le lac, la forteresse médiévale reste bien entendu la pièce maîtresse du patrimoine bâti de la ville. La visite du château est un véritable pèlerinage littéraire. Chaque pièce et chaque objet sont marqués de la présence du plus grand écrivain romantique.

Combourg Petite Cité

Mais les amoureux de bâti ancien peuvent déambuler dans les rues du bourg seigneurial et  laisser leur imagination remonter le temps en contemplant les demeures à pans de bois du XVIe siècle, comme le Relais des Princes, ou de belles demeures de granit, comme la Maison de la Lanterne (classée aux Monuments Historiques).

De la place Chateaubriand, où est érigée une statue à la gloire du célèbre écrivain, vous remonterez vers le centre historique pour passer devant une élégante demeure sur porche du 16e siècle dite « des Templiers » rappelant qu’à l’époque médiévale les moines-soldats possédaient à Combourg un vaste fief.

Vous parviendrez à la place Albert Parent, autrefois bordée de maisons à colombage, qui témoigne encore de la prospérité du comté de Combourg, une des plus importantes châtellenies des Marches de Haute-Bretagne. Malgré les aménagements effectués au XIXe siècle, qui provoquent la disparition des halles et du four seigneurial, l’ensemble composé de sobres demeures construites de la Renaissance jusqu’au début du XXe siècle présente une étonnante harmonie urbaine. Si aucune façade n’est construite à l’identique, l’agencement de la place obéit à une thématique rigoureuse : d’élégantes toitures à pans coupés couronnent d’étroits pignons sur rue en granit.

Sur la place, vous trouverez l’une des plus anciennes et belles maisons de la ville : « la Maison de la Lanterne » qui abrite aujourd’hui l’Office de Tourisme. Cette maison forte fut bâtie en 1597 par Perrine Jonché, fille de riches armateurs malouins. Elle possède une tour percée de meurtrières qui servait sous l’Ancien Regime de guet et d’éclairage public.

Combourg, Station verte

Envie de calme et de verdure ? Combourg reste votre destination.

«Le soir, je m’embarquais sur l’étang, conduisant seul mon bateau au milieu des ajoncs et des larges feuilles flottantes du nénuphar (…) »

Combourg Station Verte
Blotti au cœur du bocage, Combourg s’étire au long des rives du Lac tranquille, ainsi dénommé par François-René.

Vous pourrez vous promener sur ses berges à la découverte du Sentier littéraire, mais aussi parcourir les petites routes tranquilles à vélo, déclinées en quatre circuits thématiques : la Route des Croix, le Pays de Chateaubriand, les Chemins de Granit, les Eoliennes.

Combourg a bien su préserver les traces de son passé historique et mettre en avant ses richesses naturelles, ce qui en fait une ville active et accueillante.

Article écrit par le Camping Le Vieux Châtel à Combourg, www.camping-combourg.com

0 Commentaire

Trackbacks/Pingbacks

  1. A la découverte de 5 belles îles grecques | 38000 Km - […] bleues et blanches qui se dressent sur les collines surplombant la mer, sa délicieuse cuisine, l’atmosphère romantique qui y…

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *