Pages Menu
Rss

Le tour du monde en 365 jours !

Categories Menu

Publié par le 16 Oct, 2015 dans Voyage Voyager | 0 commentaire

Quelques astuces pour lutter contre le mal des transports

Quelques astuces pour lutter contre le mal des transports

Le mal de transport est un phénomène vécu par nombreuses personnes du monde entier. On en souffre que parfois on ait tendance à oublier l’intérêt de notre voyage. Comment l’éviter ? C’est ce dont seulement à quoi on pense quand on se retrouve dans cette mauvaise circonstance. Et nous nous posons tous cette question, même si on n’en est pas victime pour aider nos proches. Nous vous montrons ci-après quelques astuces pour le prévenir, simples, mais toutes aussi efficaces.

Réduisez vos mouvements

Médicalement appelé « cinétose », c’est ce mal de transport causé par le transport aussi bien en voiture, en train, en bateau qu’en avion. Les symptômes varient selon les personnes pouvant débuter par une simple pâleur, aux sueurs froides jusqu’au vomissement. Ce mal touche parfois les enfants de bas âge moins de 12 ans, mais des jeunes et même des adultes en sont aussi victimes. Il a pour principal facteur des antécédents de migraines. Selon des études médicales, il provient d’un problème de coordination entre la vue et l’audition.Cette dernière « informe » la première qui se place dans la zone du cerveau du fait que l’individu est en mouvement, alors que la source visuelle lui donne l’information contraire. C’est ces informations contradictoires qui donnent lieu à des nausées et des maux de tête au moment du déplacement en transport. Essayez à tout prix de réduire les mouvements émis par votre tête et votre corps une fois en transport. Placez-vous dans ce cas au milieu du bateau ou de l’avion, selon votre moyen de déplacement. Et munissez-vous d’un oreiller ou d’un appui-tête qui retiendra votre tête ainsi que votre corps de ne pas bouger fréquemment. Quant à vos yeux, ne les promenez pas n’importe où : ne regardez pas la route, ne regardez pas dehors sur des choses qui se déplacent, ne lisez rien et ne jouez point aux cartes. Fixez-les plutôt sur quelque chose d’immobile comme l’horizon par exemple ou fermez-les. Cela amoindrira vos symptômes.

Mettez-vous à l’aise

Aeréz-vous et évitez d’avoir trop chaud. Ouvrez donc les fenêtres s’il y en a et placez-vous à côté. Mais attention, il y a des odeurs qui peuvent être facteurs du mal de transport comme ceux des parfums, des gasoils, des poissons, etc. Tachez donc de vous placer loin de la chose qui provoque ces odeurs. Puis détendez-vous en écoutant de la musique ou en faisant quelques exercices mentaux comme un compte à rebours à partir de 100. Il vous faut manger avant d’embarquer, car le vide vous donnera également des envies de vomir. Cependant, évitez de manger beaucoup et gras. Ayerz une alimentation adéquate. Ne buvez pas si vous le pouvez et encore moins d’alcool. Si vous n’en pouvez pas, buvez plutôt de boisson non gazeuse seulement à base de gingembre (thé, jus naturel, infusion, etc.). Cet ingrédient agit pour faire disparaître vos nausées, un remède naturel contre le mal de transport. Bref, l’essentiel ici c’est de vous mettre à l’aise sans penser à quelque chose de négatif y compris votre mal de transport. Dans le cas contraire, si vous vous en inquiétez trop de votre situation, cela accentuera vos envies de vomir.

Quelques médicaments efficaces

Évitez à tout prix de vous dépendre des médicaments à chaque fois que vous voyagez, car cela pourrait devenir non seulement une mauvaise habitude pour vous, mais aussi une source d’autres problèmes de santé. Trop de médicaments, votre foie et votre estomac auront du mal à rester en bon état.

Encourez-vous à des médicaments seulement si votre mal de tête ou vos nausées sont difficiles à atténuer. Vous pouvez emporter avec vous des médicaments spécialisés pour traiter votre mal de transport : des médicaments antihistaminiques ou homéopathiques. À la fois d’action préventive et curative, ces médicaments peuvent s’acheter sans ordonnance médicale. Cependant, il serait plus sage de demander l’avis de votre médecin pour vous éviter d’autres problèmes, car il se peut qu’ils aient des contre-indications comme tout autre médicament. Prenez-les au moins une demi-heure avant votre départ soit toutes les 6 heures. Les adultes peuvent mettre un patch d’atropine derrière leur oreille au moins 12 heures avant de partir et le garder en voyage. Il existe aussi des bracelets à force magnétique qui agissent contre le mal de transport, mais dont l’efficacité dépend des personnes.

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *