Pages Menu
Categories Menu

Publié par le 24 Août, 2020 dans Voyage Moyen-Orient | 0 commentaire

À la découverte de la culture égyptienne : 3 édifices à visiter

À la découverte de la culture égyptienne : 3 édifices à visiter

Berceau des anciens pharaons, l’Égypte est une destination éblouissante de temples et de tombes qui épatent tous ceux qui la visitent. Les contrées égyptiennes ont tellement de choses à offrir aux voyageurs. C’est le pays idéal pour un mélange d’activités combinant culture, aventure et détente. Si vous prévoyez de faire un séjour culturel sur le territoire égyptien, assurez-vous de visiter les 3 monuments suivants.

1. Le temple d’Horus à Edfou

Le temple d’Horus est situé dans la ville d’Edfou sur la rive ouest du Nil. Bien qu’il ne soit qu’à 110 km au sud de Louxor, ce site est souvent manqué par les touristes qui voyagent directement en bus ou en train.

Construit en grès entre 237 et 57 av. J.-C., c’est l’un des monuments les mieux conservés de toute l’Égypte. Le temple était dédié à Horus, un ancien dieu ayant la forme d’un faucon, qui est représenté sous forme de grandes statues de granit à l’entrée du monument.

Passé le portail se trouve une grande cour entourée de colonnes sculptées et décorée de reliefs. Au bout de la cour, la porte de la bibliothèque, des salles et des chambres ténébreuses du temple est gardée par une statue d’Horus. À l’intérieur, les visiteurs peuvent admirer des pièces incroyablement ornées où se dressent encore des autels et des sanctuaires utilisés pour adorer Horus.

De l’intérieur de l’une des salles, montez les marches pour vous rendre sur le toit et admirer la vue sur le Nil. La visite du temple d’Horus est recommandée, car il s’agit d’un endroit idéal pour voir des sculptures et des hiéroglyphes vieux de 2 000 ans dans de belles conditions. Il s’agit aussi d’une parfaite occasion pour en apprendre davantage sur la mythologie égyptienne.

2. Le temple d’Hathor à Dendérah

À seulement 83 km au nord de Louxor sur la rive ouest du Nil, le temple de la déesse Hathor est incroyablement bien conservé. Épouse d’Horus, elle est représentée comme une vache ou comme une femme portant des cornes de vache et un disque solaire. Hathor est une figure importante de la mythologie égyptienne, d’où le grand temple qui lui est dédié.

Les murs autour du complexe du temple sont couverts de reliefs et de hiéroglyphes, y compris une scène représentant Hathor allaitant son fils. Par la porte, les visiteurs peuvent accéder aux différents bâtiments qui composent le complexe du temple, ainsi qu’au temple lui-même. La façade du temple est couverte de reliefs et ornée de six colonnes dans lesquelles est sculptée la tête d’Hathor.

La première salle, contenant 24 colonnes, est ornée de hiéroglyphes et de sculptures d’Hathor qui portent toujours la peinture d’origine. Vous pouvez accéder au toit du temple par un escalier situé dans la pièce voisine. De là, vous pouvez voir l’ensemble du complexe.

3. Le monastère rouge de Sohag

Bien que les vestiges de l’époque pharaonique soient ce que recherchent la plupart des visiteurs égyptiens, ce n’est qu’une partie de la riche histoire du pays. Le christianisme et le monachisme se sont répandus à travers le pays dès 45 apr. J.-C.

Le monastère rouge, situé à Sohag, est une ville sur la rive ouest du Nil et à 241 km au nord de Louxor. Il s’agit d’un vestige du début de la vie monastique dans le monde. Il est dédié à Saint Pishay, son fondateur.

Le monastère du quatrième siècle peut sembler austère de l’extérieur, mais l’intérieur est spectaculairement somptueux avec des peintures et des sculptures. Après avoir été restauré de 2002 à 2014, le monastère rouge est maintenant ouvert aux visiteurs et utilisé par la communauté copte.

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *