Pages Menu
Rss

Le tour du monde en 365 jours !

Categories Menu

Publié par le 25 Nov, 2015 dans Voyage Voyager | 0 commentaire

Agent de bord : Joindre passion et métier

Agent de bord : Joindre passion et métier

Pour les passionnés de voyages et d’escapades, il peut parfois être difficile de combiner vie professionnelle et goût de l’aventure. Les horaires routiniers et le manque de temps libres sont des obstacles qui reviennent constamment sur la route des voyageurs. Il y a pourtant moyen de combiner votre passion du voyage et votre métier. L’emploi d’agent de bord, ou steward, n’est peut-être pas fait pour tout le monde, mais il offre de belles opportunités pour quiconque est prêt à faire quelques sacrifices! Analyse d’un métier qui s’est grandement démocratisé au tournant du millénaire.

hotesse

Bien des avantages… mais aussi quelques inconvénients

Ce serait de mentir que de dire que le métier d’agent de bord correspond à tous. Pour certains profils de personnes, le mode de vie d’agent de bord est tout simplement inconcevable, alors que pour d’autres, c’est l’emploi rêvé. Commençons par ce qui peut être perçu comme inconvénients :

  • Horaires variables
  • Longues périodes d’absence du domicile
  • Travail difficile physiquement
  • Conditions de travail variables d’une compagnie aérienne à l’autre

Pour certaines personnes, l’horaire variable peut être vu comme un avantage. Le fait est que ce n’est pas tout le monde qui fonctionne bien dans un moule routinier préétabli. Pour Hélène, agente de bord depuis maintenant 12 ans, le 8 à 5 n’a jamais été une option : « Je préfère travailler 3 jours consécutifs sans arrêt et avoir par la suite un long congé qui me permet de faire ce que je souhaite. De plus, le métier d’agent de bord m’a permis de visiter des dizaines d’endroits différents aux quatre coins du monde. Je n’échangerais pas cela pour toute la stabilité professionnelle du monde! »

C’est souvent le genre de commentaires qu’on entend de la part des agents de bord. Si ce n’est pas le métier qui permet de consolider la vie familiale et la vie professionnelle le plus facilement, c’est certainement un des emplois qui favorise le plus la découverte de nombreuses destinations.

À qui s’adresse le métier d’agent de bord?

Premièrement, il est important de savoir que l’agent de bord a trois rôles principaux : donner les premiers soins, assurer le service à la clientèle et assurer la sécurité des passagers. Pour bien remplir ces trois rôles, l’agent de bord doit répondre aux critères suivants :

  • Être courtois
  • Être patient
  • Être en bonne forme physique
  • Parler au moins deux langues
  • Être un bon communicateur, particulièrement en période de stress
  • Pouvoir être loin du domicile pour de longues périodes

Si plusieurs personnes voient les agents de bord comme des serveurs, il s’agit de leur fonction la moins importante. La sécurité des passagers est de loin l’aspect du travail d’agent de bord prioritaire.

Un vol dans la peau d’un agent de bord

Une journée de travail dans la peau d’un agent de bord n’a rien de traditionnel. Environ une heure avant le décollage, les agents de bord sont informés par le capitaine, qui les informe des conditions météo à prévoir, des zones de turbulence possibles, de la durée du vol ainsi que tout autre détail important.

Ensuite, l’équipe d’agents de bord inspecte l’intérieur de l’appareil pour s’assurer que tout l’équipement de sécurité est en place et fonctionnel. Si, par exemple, un extincteur semble défectueux, il doit être remplacé avant le vol.

À l’embarquement, l’agent de bord assiste les passagers et s’assure que tout le monde soit assis au bon siège. Si certains passagers ont besoin d’une attention particulière, par exemple les infirmes, l’agent de bord s’assure qu’ils reçoivent tout le soutien nécessaire. De plus, l’agent de bord est formé pour remarquer les comportements louches et douteux qui pourraient mener à un acte terroriste. Finalement, l’agent de bord aide les passagers à ranger leur bagage à main dans la soute prévue à cet effet.

Par la suite, et juste avant le décollage, les agents de bord doivent informer les passagers sur les normes de sécurité à bord de l’appareil. Démonstration d’utilisation de la ceinture de sécurité, de la veste de flottaison, du masque respiratoire, etc.

Au décollage, l’agent de bord s’assoit et boucle sa ceinture de sécurité, comme les passagers, jusqu’à ce que l’avion ait atteint une certaine altitude. Par la suite, dépendamment de la durée du vol, l’équipe d’agents de bord doit faire un certain nombre de services. Tout d’abord, la distribution d’écouteurs et d’oreillers, puis le service de nourriture et de breuvages.

Tout au long du vol, l’agent de bord doit être aux aguets et répondre aux différentes requêtes des passagers, lorsque celles-ci sont acceptables bien entendu. « Parfois, on se fait demander des choses complètement ridicules. Il faut souvent composer avec des passagers difficiles qui nous traitent comme leur serviteur. Il faut savoir garder son calme et demeurer courtois, tout en sachant définir les limites. Le client n’a pas toujours raison », nous confirme Hélène, agente de bord expérimentée.

En fin de vol, près de l’atterrissage, l’agent de bord doit s’assurer que chaque passager est bien assis avec sa ceinture de sécurité. Une fois l’avion bien atterrit, l’agent de bord doit voir au bon débarquement sécuritaire des passagers, et s’assurer qu’ils ne laissent rien d’important derrière. Souvent, l’agent de bord aura plusieurs heures à attendre avant un prochain vol. C’est le temps de visiter et de profiter du temps libre!

Une chambre d’hôtel aux frais de la compagnie aérienne sera souvent mise à la disposition de l’agent de bord.

Tout est question d’ancienneté

Dans le domaine aérien, tout est une question d’ancienneté. Un agent de bord débutant ne peut pas s’attendre à travailler à temps plein sur des vols de longue durée. Pour certains agents de bord, il peut être difficile de joindre les deux bouts pour les premières années. Il faut donc prendre son mal en patience et acquérir l’expérience nécessaire à l’obtention de meilleures conditions de travail.

Le même principe s’applique pour la « qualité » des vols. L’agent de bord débutant ne peut pas s’attendre à faire un vol Montréal-Paris à sa première journée de travail! Tant qu’à parler de vol Montréal-Paris, aussi bien spécifier que plusieurs compagnies aériennes n’offrent pas de vols outremer. Certaines compagnies sont même très locales, et peuvent s’avérer être une option de choix pour ceux qui préfèrent demeurer près de leur famille.

Comment devenir agent de bord?

Il est possible d’être embauché par la plupart des compagnies aériennes sans diplôme spécifique, pour autant que vous soyez en mesure de compléter la formation propre à chaque compagnie, et que vous répondiez aux critères énumérés plus haut. Cependant, être diplômé en tourisme, ou avoir complété une formation d’hôtesse de l’air dans un collège privé peut s’avérer être un avantage considérable qui pourrait faire pencher la balance lorsque les compagnies aériennes auront à choisir entre deux candidats.

Article rédigé en collaboration spéciale par VoyagedansleSud.ca, blog voyage

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *