Pages Menu
Categories Menu

Publié par le 15 Juin, 2020 dans Voyage Croisière | 0 commentaire

Visa et croisière, ce qu’il faut savoir avant d’embarquer

Visa et croisière, ce qu’il faut savoir avant d’embarquer

Les formalités d’entrée sur le territoire diffèrent d’un pays à l’autre. Dans la mesure où les croisiéristes n’ont pas toujours idée de ce qu’il faut faire, les compagnies se prémunissent contre les éventuels problèmes qui pourraient leur être préjudiciables. Elles remplissent leur rôle d’information, mais plusieurs points méritent d’être pris en compte par le voyageur lui-même

Le passeport est-il obligatoire ?

Chaque bon de commande envoyé par les soins des compagnies de croisière doit afficher la formalité du passeport, dont la nécessité est communiquée selon les destinations et les escales. Si dans leur ensemble, les voyages en mer requièrent obligatoirement la possession d’une pièce d’identité, certains pays imposent le passeport avec une durée de validité de 6 mois après la date indiquée du retour. Pour les départs programmés depuis les ports américains vers des destinations spécifiques comme Les Bahamas, le littoral mexicain, la côte Pacifique et les Bermudes par exemple, chaque passager doit détenir un passeport ou un justificatif de citoyenneté (s’il est citoyen américain), et d’autres papiers comme une pièce d’identité nationale (pour le citoyen non américain). Si la croisière se passe au sein de l’Union Européenne, seule une carte d’identité en cours de validité est nécessaire.

Qu’en est-il du visa pour les ressortissants étrangers ?

Les personnes étrangères à l’Union Européenne doivent s’en remettre aux autorités consulaires de leur pays d’origine pour prévoir ou non une demande de visa. Les compagnies sont alors en droit de refuser l’embarquement aux ressortissants étrangers qui ne sont pas en possession de ce document valide lorsque les destinations le requièrent. Les formalités de police et de douanes dans les pays d’escale des navires sont très exigeantes. Les personnes refoulées deviennent en effet une charge des compagnies des croisières, si toutes les informations nécessaires ne leur ont pas été transmises par celles-ci.

Qui traite la demande de visa ?

Le contrat signé entre la compagnie de croisière et le voyageur doit être lu scrupuleusement avant la signature. Les visas d’entrée sont en effet traités différemment en fonction de la période de la croisière, du circuit du navire et surtout de la compagnie. Pour renforcer leur rôle d’information, les armateurs mettent à la disposition des croisiéristes un conseiller de voyage qui leur communique toutes les informations nécessaires avant la validation de la réservation. Certaines compagnies prennent en charge les demandes de visa pour les escales qui nécessitent un visa de transit.  

Qu’en est-il des enfants ?

Dans l’espace Schengen, la mention d’un enfant dans le passeport des parents n’est plus valable, et ce, depuis 2012. Les enfants ne peuvent donc pas traverser les frontières sans posséder un passeport qui leur est propre. Celui-ci leur servira alors de document d’identité, dès leur plus jeune âge, sachant qu’un enfant est généralement autorisé à embarquer à bord d’un navire de croisière à partir de 6 mois et selon la durée du voyage et la destination. 

Quels accompagnements les compagnies offrent-elles ?

Spécialiste des croisières fluviales, dont vous trouverez quelques-unes programmées sur cette page : https://www.croisierenet.com/comp_28/croisiere/croisieres/croisieurope/index.html, CroisiEurope demande obligatoirement à ce que tous les passagers aient en leur possession une pièce d’identité. Il peut s’agir d’un passeport ou d’une carte d’identité nationale en cours de validité.

Lorsque la compagnie programme des croisières plus lointaines, le scénario reste le même. La demande de visa peut-être obligatoire selon les destinations. Pour rassurer ses clients, CroisiEurope précise toutes les démarches spécifiques inhérentes aux formalités administratives nécessaires sur leur confirmation de la réservation et leur carnet de voyage. Les agents de croisière sont également à la disposition des passagers pour les renseigner.

La firme Norwegian Cruise Line communique également tous les documents requis pour voyager en sa compagnie. La liste visible sur son site Internet précise les papiers que chaque passager doit posséder et présenter sur le quai d’embarquement.

Comment faire si le visa doit être obtenu à l’arrivée à la destination ?

Depuis quelques années, les plus grandes compagnies se mobilisent pour suivre de plus près les passagers dans les étapes administratives relatives à la croisière. Certaines destinations comme l’Asie du Sud-est, qui demandent l’achat d’un visa de séjour touristique à l’arrivée, font déjà un compromis avec certains armateurs. Certaines compagnies centralisent le service de paiement et s’occupent des démarches à la place des passagers. D’autres pays dans ce même cas, comme la Russie, n’obligent pas les passagers à passer par le service de délivrance de visas à l’arrivée, si ceux-ci participent à une excursion programmée par le navire. Les voyageurs qui choisissent l’option journée libre, sans accompagnateur assigné par la compagnie, doivent donc demander un visa d’entrée avant leur sortie.

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *