Pages Menu
Categories Menu

Publié par le 25 Nov, 2021 dans Voyage Blog | 1 commentaire

Guide pour réaliser votre tour du monde

Guide pour réaliser votre tour du monde

Sillonner les mers, survoler les airs, parcourir les continents, traverser les frontières… Tout cela demande une bonne préparation. Dans ce guide, nous allons aborder les parties les moins amusantes, mais les plus importantes des préparatifs. C’est-à-dire que nous n’allons pas parler de l’itinéraire ni des activités, mais de la sécurité, du budget ou encore de la logistique.

La prévention et l’assurance 

Le tour du monde, c’est la liberté, le plaisir et la découverte assurés. Mais être sur la route pendant des mois vous expose davantage à certaines éventualités du voyage. Une maladie, un accident ou n’importe quel autre événement fâcheux peut survenir. Le meilleur moyen de s’en prémunir est de souscrire une assurance auprès d’un Courtier assurance voyage. Les garanties d’une assurance voyage vous permettent de parcourir le monde en toute sérénité.

L’assurance pour vous couvrir en cas d’accidents 

Un bus vétuste, une route en mauvais état, un cyclone, etc. Tout cela constitue une cause potentielle d’accident. Les activités comme l’escalade, le rafting, la baignade ou le saut en parachute sont aussi potentiellement dangereuses. Vous pouvez être également la cause d’un accident au lieu d’en être la victime.

En tant que victime d’un accident, vous devez débourser de l’argent pour vous soigner et pour réparer les dommages. En tant qu’auteur de l’accident, il vous faut indemniser les victimes de l’accident dont vous êtes le responsable. Dans les deux cas, votre assurance voyage vous aide à supporter les coûts financiers de l’accident.

  • L’assureur intervient en cas de dommages corporels en prenant en charge vos dépenses médicales et vous versant d’indemnités en cas d’invalidité.
  • L’assureur prend aussi en charge la réparation des dommages (matériels et corporels) causés à autrui.

L’assurance pour couvrir vos dépenses en cas de problèmes de santé

Il y a ceux qui partent en tour du monde dans un luxueux bateau de croisière. D’autres préfèrent l’aventure authentique : découvrir les pays à pied, manger dans les cuisines de rue, camper dans la nature, etc. Si vous faites partie de cette deuxième catégorie de personnes, la probabilité d’attraper des maladies est plus élevée.

Certes, braver les dangers fait partie du plaisir du voyage puisqu’un tour du monde, c’est aussi le dépassement de soi. Mais quand on tombe malade, il faut se soigner. Il faut être en meilleure forme pour continuer et apprécier le périple. Justement, l’assurance voyage vous met à l’abri de vos dépenses de santé pendant le tour du monde.

  • Si vous tombez malade durant votre périple, vous pourrez recevoir les soins dont vous avez besoin. L’assureur rembourse vos frais médicaux à l’étranger, peu importe le pays où vous vous trouvez.
  • Si votre maladie nécessite un retour urgent en France, l’assureur prend en charge les frais de votre rapatriement.

L’assurance pour vous protéger du vol ou de la perte de vos bagages 

Avez-vous déjà entendu le récit d’une personne dont la valise n’a jamais été retrouvée à l’aéroport d’un pays ? Malheureusement, c’est un cas qui peut arriver dans n’importe quel aéroport du monde. Ce n’est malheureusement pas le seul type d’incident qui peut arriver à vos bagages durant le voyage. Il y a aussi les vols par les pickpockets, dans les chambres d’hôtel, etc.

Souscrire une assurance voyage permet de s’assurer contre le vol ou la perte de vos bagages. Vous recevrez une indemnisation de la part de votre assureur pour le bagage (contenant et contenu). Vous pouvez être également indemnisé en cas de détérioration de vos effets personnels durant le transport.

La santé et la sécurité 

L’assurance vous couvre financièrement face aux risques du voyage en remboursant vos dépenses. Par contre, il vous incombe de faire le nécessaire pour éviter les maladies et les accidents. À noter que dans chaque pays à visiter, vous ferez face à des éventualités de voyage différentes.

S’informer suffisamment pour faire la distinction entre danger réel et danger imaginaire 

Si on se fie uniquement à ce que les médias nous racontent, nous ne mettrons jamais les pieds en dehors de la France. En effet, les journaux et les télévisions ne parlent que des faits divers marquants et ne diffusent que des images-chocs.

L’actualité parle rarement de la beauté d’un pays et des millions de touristes qui y ont passé des vacances merveilleuses. Si on vous parle par exemple de l’Iran, beaucoup penseront aux faits reliés à la guerre et aux armes. Mais vous-a a parlé de la beauté de l’île de Qeshm ou du village rouge d’Abyaneh ?

Donc, il faut prendre les faits divers avec des pincettes. Mais cela ne veut pas dire pour autant que le danger n’existe pas. En Australie par exemple, vous devez faire attention à la faune . C’est là-bas que les insectes, les serpents et les crocodiles sont les plus meurtriers. Mais c’est un des pays qui bat le record en ce qui concerne le nombre de visiteurs annuels.

La première chose à faire est donc de s’informer sur le danger potentiel de chaque région ou pays à visiter. Il faut ensuite prendre les meilleures dispositions pour parer aux différentes éventualités.

Se faire vacciner pour se protéger contre les différentes maladies 

La vaccination vous immunise contre beaucoup d’infections et de maladies. Autrement dit, elle vous empêche de tomber malade aussi bien pendant votre séjour que durant toute votre vie. Elle vous évite également de rapporter une maladie sur le sol français.

Primo, il faut être à jour sur les vaccins universels, c’est-à-dire les vaccins recommandés ou obligatoires pour tout le monde. Les vaccins universels sont :

  • DTP : vaccins combinés contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite ;
  • ROR : vaccins combinés contre la rougeole, l’oreillon et la rubéole ;
  • le BCG : vaccin pour vous immuniser contre la tuberculose.

Secundo, le séjour dans certains pays vous expose à des maladies telles que la fièvre jaune et l’encéphalite japonaise. Pour éviter ces maladies spécifiques, il faut faire les vaccins adéquats. Pour cela, renseignez-vous sur les maladies qui sévissent dans les pays de votre destination. À titre d’exemple, le vaccin contre l’encéphalite à tique est recommandé pour ceux qui voyagent dans les zones rurales ou forestières de l’Asie et de l’Europe septentrionale et orientale. Les vaccins contre l’hépatite A et l’hépatite B sont aussi recommandés que les vaccins universels.

Tertio, il faut renforcer les préventions contre les maladies qui n’ont pas de vaccin. Il faut entre autres prendre un traitement préventif et emporter des médicaments avec soi. Pour le paludisme, vous devez vous protéger contre les moustiques et leurs piqûres.

Ressources et budget 

Un tour du monde ne se décide pas sur un simple coup de tête, il nécessite une bonne préparation. Pour pouvoir voyager pendant des mois loin de chez vous, il vous faut du temps, de l’argent et de l’équipement.

Comment avoir du temps pour partir en voyage ? 

Pour les retraités, il n’y a plus de contraintes qui les empêchent de faire le voyage de leur rêve. Ils n’ont plus d’obligations professionnelles. Pour certains chefs d’entreprise, il suffit de déléguer la conduite de leurs affaires à une personne de confiance. Ils peuvent également administrer à distance leur entreprise grâce à Internet.

Pour les salariés, le travail est une des raisons qui obligent bon nombre de personnes à repousser leur voyage. En effet, la durée du congé annuel ne suffit pas pour faire un véritable tour du monde. Deux choix s’offrent à eux : la démission et le congé sabbatique.

  • La démission : en démissionnant, vous êtes libre de partir quand vous voulez et aussi longtemps que vous le souhaitez. À la fin du voyage, vous aurez l’opportunité de trouver une nouvelle voie professionnelle. Toutefois, vous risquez d’être au chômage pendant un bout de temps si vous n’arrivez pas à trouver du travail.
  • Le congé sabbatique : il s’agit d’une suspension de votre contrat de travail pendant 6 à 11 mois. Il vous permet de reprendre votre emploi ou de bénéficier d’un poste équivalent au sein de votre entreprise. Toutefois, c’est l’employeur qui décide d’accorder, de reporter ou de refuser votre congé sabbatique.

Comment avoir de l’argent pour voyager ? 

Vous devez être en possession d’un budget conséquent pour pouvoir faire un voyage au long cours. Commencez par déterminer le montant dont vous avez besoin, y compris la trésorerie pour imprévus.

Le meilleur moyen de réunir la somme nécessaire pour votre voyage est d’économiser. Certaines personnes vendent également une partie de leur patrimoine pour réaliser leur rêve. Vous pouvez aussi réaliser des blogs de voyage et demander un sponsoring auprès des entreprises, en contrepartie d’annonces publicitaires.

Attention, si vous devez attendre quelques années avant de partir, mettez à jour régulièrement votre budget. Plusieurs paramètres peuvent fausser votre prévision : dévaluation/réévaluation des monnaies étrangères, taux d’inflation, etc.

Quel équipement pour un tour du monde ? 

L’équipement nécessaire dépend de la nature du voyage que vous voulez effectuer. S’il s’agit d’une croisière en paquebot, vous n’avez besoin que de vos vêtements et de vos effets personnels. Pareil, si vous comptez séjourner dans des hôtels étoilés.

Par contre, si vous comptez faire des randonnées et des campings en pleine nature, il vous faut des équipements un peu plus spécifiques. Il vous faut entre autres de grands sacs à dos, des matériels de camping (tente, lampe, filtre à eau, etc.). Vous avez aussi besoin de vêtements et accessoires adaptés.
 

Voilà en ce qui concerne le préparatif d’un tour du monde. Ces conseils sont valables, quel que soit l’itinéraire que vous comptez emprunter durant votre périple.

1 Commentaire

  1. superbe article un grand merci. Le départ de mon long périple en sac à dos commence dans 2 semaine j’ai hâte ! Il me manque plus q’un sac à dos parfait et lets go !

Publier un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.